Question:
Serait-il viable d'installer un écran devant les prises de jets pour les empêcher de sucer les oiseaux?
garyv440
2015-04-24 02:22:06 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pourquoi n'y a-t-il pas un écran protecteur avec des trous de grand diamètre (environ 2 ') monté devant l'admission du moteur à réaction pour protéger les aubes de la turbine? Cela empêcherait les oiseaux plus gros et les gros débris de sol d'être aspirés, ce qui pourrait causer de graves dommages internes au moteur.

Le filtre empêcherait-il vraiment les oiseaux d'entrer dans le moteur, compte tenu de l'énergie de l'impact?
Quel genre d'écran imaginez-vous? Il est difficile de sauver un oiseau lorsque la vitesse relative est de 300 mph.
@raptortech97 Je pense que le but est de protéger le moteur de l'oiseau, pas de protéger l'oiseau d'être heurté par quelque chose à des centaines de kilomètres à l'heure.
Si vous aviez un écran, que se passera-t-il lorsque l'oiseau le frappera? L'aspiration du moteur ne disparaît pas, car vous ne voulez pas arrêter le moteur en vol. Soit l'oiseau est aspiré à travers l'écran en morceaux et entre dans le moteur de toute façon, soit il reste coincé sur l'écran et perturbe le flux d'air, ce qui semble être un problème.
@DavidRicherby tu as raison, j'ai mal lu la question
@NateEldredge: Une baisse de performances de 5% et une réparation bon marché semblent toutes deux être de réels avantages. De nombreuses mesures de sécurité (par exemple les airbags) ne visent pas tant à prévenir les accidents qu'à réduire les dommages.
Il faut aussi se demander si le maillage peut réellement sauver un moteur. Il ne peut évidemment pas empêcher l'oiseau d'entrer dans le moteur; tout ce qu'il peut faire est de le couper un peu avant qu'il n'atteigne les lames.
Il suffit de protéger le noyau du moteur, ce qui est plus pratique que de protéger l'ensemble du ventilateur.
mig-29 a en fait un écran d'admission
Cinq réponses:
#1
+59
Ralph J
2015-04-24 04:14:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les turbosoufflantes modernes à double flux haut fonctionnent en aspirant d'immenses volumes d'air et en les accélérant. Un écran tel que proposé rendrait cette tâche beaucoup plus difficile, ce qui ruinerait l'efficacité du moteur. C'est également assez inutile.

Les jets du monde entier subissent de nombreuses attaques d'oiseaux chaque jour. À moins que les pilotes ne le voient (frapper le pare-brise le fera) ou l'entendent (heurter quelque chose près du cockpit) ou que l'oiseau pénètre dans le noyau du moteur (ce qui provoque l'odeur d'oiseau brûlé dans la climatisation), la chance que l'équipage le sait avant la prochaine inspection itinérante est assez léger. La grande majorité des attaques d'oiseaux sont absolument sans conséquence. (Sauf pour l'oiseau - gâche sa journée à fond!)

Oui, il y a un petit nombre d'événements très visibles où les oiseaux désactivent un avion - le "miracle sur l'Hudson" et le la perte d'un AWACS en Alaska me vient à l'esprit, et il y en a d'autres. Et il est possible qu'une frappe d'oiseau sur un moteur cause des dommages importants SI l'oiseau est assez gros ET il entre dans le noyau, mais dans l'ensemble, c'est en fait assez rare.

Ainsi, les avionneurs et les opérateurs finissent par accepter le risque d'un coup d'oiseau catastrophique, car l'alternative de protéger le moteur comme suggéré est trop coûteuse si l'on considère les effets sur l'efficacité du moteur.

Un autre point, la chair d'oiseau est assez facile pour un moteur à couper et à digérer. Si un gros oiseau heurte un bouclier métallique à grande vitesse, il y aurait un risque que le bouclier soit suffisamment endommagé pour qu'une partie du métal se brise et entre également dans le moteur, et CELA causerait beaucoup plus de dégâts que le simple oiseau.

Vidéo amusante de choses filmées dans un moteur pendant les tests

bien dit et super vidéos
Je pense qu'il vaut la peine de mentionner que réduire l'efficacité des moteurs est en soi un risque pour la sécurité. Moins de puissance pour les journées chaudes, les pistes courtes, les manœuvres d'évitement de collision, etc.
le plus important, je pense, c'est que cela ne ferait pas vraiment grand chose. L'écran transformerait simplement l'oiseau en morceaux d'oiseau. Bien que cela puisse empêcher une pale de ventilateur pliée au premier ventilateur basse pression, cela ne ferait peut-être pas beaucoup plus.
Nous remarquons donc l'oiseau si nous le voyons, l'entendons ou le sentons. Espérons qu'il n'y a pas beaucoup de cas documentés d'un équipage de conduite remarquant l'oiseau par le goût ou le toucher!
#2
+18
Peter Kämpf
2015-04-24 18:19:11 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les écrans ont en fait été utilisés sur les premiers prototypes du Me-262, mais ont vite été abandonnés lorsqu'ils se sont avérés être plus un fardeau qu'une aide.

Si vous regardez attentivement l'image du Me-262 V3 ci-dessous, vous pouvez voir les écrans sphériques sur les deux entrées moteur.

Me-262 V3 on the ground  during flight preparations (1942)

Aujourd'hui, les écrans ne sont utilisés que dans les tests au sol . Voir l'image ci-dessous pour la version Rolls-Royce:

Rolls-Royce engine test stand with bulbous intake screen

La grande surface de la sphère réduit les pertes aérodynamiques, qui sont de toute façon petites dans des conditions statiques, mais cet engin le ferait évidemment être totalement impraticable en vol.

Il est probablement également intéressant de noter que, bien que la grande surface de la sphère réduit la perte aérodynamique dans le cas d'un appareil de test qui est stationnaire par rapport à l'air qui l'entoure, cela causerait une quantité incroyable de traînée s'il se déplaçait réellement dans l'air. .
L'écran de la deuxième image n'est pas vraiment destiné à bloquer les FOD, mais il présente cet avantage supplémentaire.
Cela ne montre-t-il pas le danger d'ingérer du chewing-gum en courant en sens inverse?
#3
+17
NobodySpecial
2015-04-24 09:42:12 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Quelques chasseurs russes / soviétiques avaient des écrans FOD rétractables sur leurs entrées moteur (MiG-29 et Su-27 IIRC). L'hypothèse était qu'ils fonctionneraient à partir de pistes ou de routes endommagées et que les moteurs auraient besoin d'une protection contre les dommages causés par des corps étrangers (FOD).

MiG-29 intake

Prise d'air droite d'un MiG- 29 avec les portes principales fermées et les persiennes sur le pied de l'aile ouvertes.

Gardez à l'esprit que ceux-ci n'étaient pas destinés à être utilisés en vol. Ils ne sont exploités qu'au décollage et à l'atterrissage, ils limitent trop le flux d'air pour être pratiques lors des opérations régulières (les performances de l'avion en souffrent trop) ou même au décollage à forte masse.
Ils ne sont pas non plus conçus pour prendre un oiseau à la vitesse de croisière.
Rencontrez-vous de nombreux oiseaux en croisière? Je pensais qu'ils représentaient principalement un danger au décollage et à l'atterrissage. Vous ne faites pas beaucoup d'observation d'oiseaux à 40000 pieds
Dépend de votre profil de mission. Le MiG-29 a été conçu principalement comme un chasseur de supériorité aérienne (à l'origine la réponse au F-15, lui-même développé en réponse directe au MiG-25), mais a été adapté à une utilisation multirôle en particulier avec la variante M; Les profils de mission air-sol, même pour des frappes profondes, impliquent souvent des croisières à relativement basse altitude.
@KeithS - Je voulais dire pour les avions de ligne commerciaux - les impacts d'oiseaux ne sont un problème qu'au décollage / atterrissage. Non pas que les écrans FOD soient pratiques - mais ils ne doivent pas fonctionner à 0,95 mach
@NobodySpecial qui dépendrait de votre routage. Les vols sont réacheminés pendant la saison de migration des oiseaux pour éviter les troupeaux de haute altitude pour une raison. Il y a des oiseaux en hauteur, mais pas beaucoup.
#4
+16
Tyler Durden
2015-04-24 17:45:39 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a trois problèmes avec cette idée:

(1) Pour faire un écran assez fort pour résister au corps d'un oiseau de 15 à 20 livres le frappant à 500 miles par heure, il faudrait fil épais qui bloquerait considérablement le flux d'air.

(2) Un tel écran serait très susceptible de collecter de la glace, il devrait donc être chauffé à haute température. Cela coûterait cher et augmenterait la charge de maintenance de l'avion.

(3) Si une partie de l'écran tombait en panne et se cassait pour une raison quelconque et entrait dans les rotors, cela détruirait le moteur.

#5
+9
Trebia Project.
2015-04-24 02:27:09 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Lorsque vous volez sur une surface exposée à l'air, cela générera de la traînée. Ce blindage, bien que plein de trous, créera une traînée importante lorsqu'il est exposé à l'air qui entre dans l'avion.

De plus, il déformera l'air entrant dans le moteur, réduisant l'efficacité du moteur et augmentant le carburant

Globalement, la traînée supplémentaire et la consommation de carburant plus élevée sont plus coûteuses que l'augmentation du poids nécessaire pour générer une protection supplémentaire sur la nacelle du moteur.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...